Le Palais Bo – Université

 

L’université de Padoue fut officiellement fondée en 1222. Auparavant, la ville comptait déjà de nombreuses écoles de droit, cependant les véritables fondateurs de l’université sont les professeurs et étudiants qui ont quitté l’université de Bologne. Seul le droit était enseigné au départ, mais cela changea rapidement et d’autres disciplines émergèrent.

A partir de la fin de la République de Venise en 1797 et pendant la période d’adversités politiques avant le moment de l’unité italienne en 1866, l’université joua un rôle au niveau régional. Les professeurs et les étudiants prirent part aux batailles pour l’unification de l’Italie (le Risorgimento) afin d’obtenir l’indépendance italienne, et ils prirent également part aux mouvements insurrectionnels locaux en février 1848.

Des travaux eurent lieu au palais Bo entre 1493 et la fin du XVIIè siècle. Les travaux les plus récents ont débuté en 1889 à la demande de Carlo Anti qui était le président de l’université à ce moment-là. L’architecte Ettore Fagiuoli a participé aux travaux entre 1939 et 1942. Il fut celui qui donna au lieu son style actuel et qui aménagea la Nouvelle Cour.

L’Ancienne Cour fait partie des plus beaux édifices de la Renaissance. Sa construction a débuté en 1546. Les murs et les voûtes du portique sont décorés avec les armoiries des recteurs et des procureurs des deux universités de droit et des arts. Ces armoiries ont été déposées entre 1592 et 1688, période pendant laquelle la République de Venise avait interdit l’exposition « d’armoiries nouvelles dans le palais Bo ». L’Aula Magna est elle aussi ornée d’armoiries originales.

L’université comporte aussi la Salle des Quarante. Elle se nomme ainsi car on y trouve 40 portraits d’étudiants célèbres venus de toute l’Europe pour étudier à Padoue. Ces portraits ont été peints à fresque par Giangiacomo dal Forno en 1942. Cette salle contient aussi la chaire de Galilée. Elle était autrefois située dans le « Grand Salon des Juristes » qui est aujourd’hui le grand amphithéâtre. Elle fut installée par des étudiants pour permettre à Galilée d’y enseigner car les autres salles étaient trop petites pour le nombre de personnes qui souhaitaient assister à ses leçons. Galilée avait décrit ses dix-huit années d’enseignement à l’université de Padoue comme « la plus belle période » de sa vie.

On trouve également dans l’université le théâtre anatomique construit en 1594 à la demande du professeur d’anatomie Gerolamo Fabrici d’Acquapendente. Il est le premier théâtre anatomique permanent dans le monde et le plus ancien qui soit conservé intégralement. Sa structure est en bois avec une forme de cône ellipsoïdal renversé. Il y a six étages concentriques pour les gradins. Il fut utilisé à des fins d’enseignement jusqu’en 1872.

L’une des plus belles et des plus anciennes salles de Palais Bo est la salle de médecine. Elle accueille de nos jours des étudiants en médecine ou des étudiants venant d’autres facultés pour soutenir leur thèse. Il s’agit de l’ancienne salle dédiée aux cours théoriques d’anatomie.

Au pied de l’un des deux grands escaliers du palais se trouve la statue dédiée à la première femme licenciée au monde: Elena Lucrezia Cornaro Piscopia. Elle a reçu le titre de docteur en philosophie à l’université de Padoue en 1678.

Adresse : Via VIII Febbraio, 2, 35122 Padova PD

 

Site Internet: http://www.turismopadova.it/fr/punti-di-interesse/palazzo-del-bo

Horaires des visites: lundi, mercredi et vendredi 14h30-15h30-16h30; mardi, jeudi et samedi 9h30-10h30-11h30

Tarifs:

Plein (26-64 ans) : 7,00 €

Groupes : 4,00 €

Jeunes (13-25 ans) : 2,00 €

Print Friendly, PDF & Email