• Pouvez-vous vous présenter brièvement ? (parcours professionnel et personnel)

Je suis originaire de Saumur où j’ai effectué toute ma scolarité. A 18 ans, je suis allée faire mes études à Angers au sein de l’IUT Techniques de Commercialisation. Pendant la seconde année, j’ai eu l’opportunité de travailler en alternance au sein du Tennis Club d’Angers où je m’occupais de l’organisation d’évènements, de la communication et de la recherche de sponsors. Puis, j’ai effectué ma double licence à Porto où j’ai suivi des cours de commerce international…superbe expérience mais écourtée par la crise du Covid! Après cette année Erasmus, je souhaitais à tout prix repartir de nouveau à l’étranger. Cependant, c’était compliqué avec la situation sanitaire. J’ai donc candidaté et été retenue au sein du Master Direction de Projets Culturels à l’Esthua à Angers, parcours ayant de longues périodes de stages, avec possibilité de les faire à l’étranger. Pour le premier, j’ai travaillé dans la médiation socio-culturelle, au sein de l’association Cultures du Coeur Angers. Cette année, les possibilités pour partir s’ouvraient de nouveau. Après un entretien et un bon feeling avec Magali Boureux, directrice de l’AF de Padoue j’ai commencé mon stage en télétravail en janvier 2022 et suis arrivée à Padoue un mois plus tard !

  • Quel est votre rôle à l’AF de Padoue ?

Je suis chargée de l’organisation et la coordination des évènements culturels. Mes missions ont évolué pendant toute la durée du stage. J’ai commencé par programmer un voyage touristique dans le sud de la France pour un partenaire de l’Alliance Française, incluant la réservation des hôtels et la recherche de restaurants et activités à faire. J’ai participé à la rédaction de plusieurs appels à projets, ce qui a notamment permis à l’Alliance Francaise de Padoue d’être présente au Festival del Gioco, le 6 mars 2022. Lors des 2 plus grands évènements auxquels l’AFP a participé (le Championnat Mondial de Qwan Ki Do et l’Assemblée Générale des Alliances Françaises) je m’occupais de la coordination des bénévoles et des stagiaires. Quotidiennement je m’investissais dans la valorisations des activités culturelles de l’AFP : recherche de volontaires pour animer les conférences, réservation de salle, achat/préparation du matériel nécessaire. A l’initiative de Florine, ancienne stagiaire de l’AFP, nous avons animé plusieurs visites didactiques sur différents sites de la candidature UNESCO de Padoue à des élèves de lycée. Enfin, je voyais 1 à 2 fois par semaine une étudiante italienne pour un tandem franco-italien.

  • Qu’est-ce que cette expérience au sein de l’Alliance vous apporte ?

Ce stage m’a fait mettre en pratiques les connaissances acquises en master en terme d’appel à projet et d’organisation d’évènements culturels. Il faut apprendre à s’adapter rapidement et organiser les activités par ordre de priorité. J’ai découvert le fonctionnement d’un projet européen D’un point de vue personnel, j’ai beaucoup appris sur le patrimoine culturel de la ville de Padoue, puisque je ne connaissais quasiment rien au départ, de même pour mon expression et compréhension de la langue italienne. Quotidiennement, j’ai développé mon esprit d’initiative et de créativité, pour être force de proposition quant aux activités culturelles de l’AFP. Enfin, j’ai appris le fonctionnement d’une « petite alliance » comme celle de Padoue, qui repose beaucoup sur le volontariat et l’enthousiasme de ses membres !

  • Quelles sont vos passions ou les activités que vous réalisez durant votre temps libre ?

Je suis assez curieuse donc j’aime découvrir des activités que je ne connais pas, essayer de nouveaux sports et surtout participer à des évènements culturels divers ! De mon temps libre, j’ai essayé de visiter les alentours, il y a énormément de choses à voir… Vérone, les Dolomites, le Lac de Garde, les Colli di Padova, et bien sûr Venise, que ce soit pour le carnaval où bien à chaque fois que des amis/familles sont venus me rendre visite. Avec l’arrivée des beaux jours, la ville de Padoue se remplit d’évènements très éclectiques : River Film Festival, Arcella Bella, Sherwood…impossible de s’ennuyer ! Je recommande bien sûr le Bar Boh, où l’on se retrouvait après chaque conférence de l’AFP, et où le patron français se fera une joie de vous accueillir !

  • Qu’est-ce qui vous a donné envie de rejoindre l’AF ?

Pour ma dernière année d’étude, je souhaitais effectuer mon stage à l’étranger. Une étudiante de mon université avait déjà fait son stage à l’AFP, c’est comme cela que j’ai contacté Magali, qui a pris le temps de m’expliquer précisément les activités de l’association. Les Alliances Françaises sont présentes dans 132 pays dans le monde et j’étais curieuse de découvrir leur fonctionnement. Il n’y avait pas spécialement de poste pour l’organisation d’évènements culturels, cependant Magali m’a fait confiance afin que je sois force de proposition et je suis heureuse d’avoir relevé le challenge !

Print Friendly, PDF & Email